Le bonheur n’a pas de rides d’Anne-Gaëlle Huon

Le bonheur n’a pas de rides d’Anne-Gaëlle Huon aux éditions Le livre de poche.

  • Format : poche
  • Editeur : Le livre de poche
  • Nombre de pages : 364
  • Prix : 7€90

Voici la 4ème de couverture :

Le plan de Paulette, quatre-vingt-cinq ans, semblait parfait : jouer à la vieille bique qui perd la tête et se faire payer par son fils la maison de retraite de ses rêves dans le sud de la France. Manque de chance, elle échoue dans une auberge de campagne, au milieu de nulle part.

La nouvelle pensionnaire n’a plus qu’un objectif : quitter ce trou, le plus vite possible ! Mais c’est compter sans sa nature curieuse et la fascination que les autres résidents, et surtout leurs secrets, ne tardent pas à exercer sur elle.

Que contiennent en effet les mystérieuses lettres cachées dans la chambre de monsieur Georges? Et qui est l’auteur de l’étrange carnet trouvé dans la bibliothèque? Une chose est certaine : Paulette est loin d’imaginer que ces rencontres vont changer sa vie et peut-être enfin, lui donner un sens.

Mon avis :

Je tourne tout juste le dernière page de ce livre, et je suis remplie d’émotions. Quelle belle histoire que celle de Paulette. Cette femme aux abords désagréables, et ronchons qui se révèle totalement attachante et sensible au fil des pages. Qu’il fait bon vivre dans cette auberge, entouré de Monsieur Yvon, Nour, Hippolyte, Juliette, Marceline et monsieur Georges.

L’histoire commence pourtant mal, Paulette qui rêve d’intégrer cette jolie maison médicalisée qui l’a fait tant rêver, va se retrouver par un coup du sort ( ou plutôt de sa belle fille ) dans une auberge de campagne au milieu de nulle part. Son seul objectif sera de partir de là le plus vite possible, et par n’importe quel moyen. Mais les choses ne vont pas se dérouler comme prévu… Derrière cette femme à l’allure revêche ne se cacherait il pas un cœur tendre?

Une histoire pleine de fraîcheur, d’amour et d’amitié. Des personnages haut en couleur et attachants et une fin totalement inattendue et si touchante.

J’ai adoré le principe du petit carnet trouvé par Juliette à la bibliothèque, ces petites listes de  » j’aime et j’aime pas  » écrites dedans. Et je me demande même si je vais pas moi aussi en commencer une, afin de savourer les petits plaisirs du quotidien et de permettre de ne pas s’attarder de trop sur ce qui ne va pas, une jolie façon de voir la vie du bon côté tout simplement.

En bref, une belle lecture feel good, que je ne peux que vous recommander.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s