Un petit carnet rouge de Sofia Lundberg

Un petit carnet rouge de Sofia Lundberg aux éditions Calmann Levy.

  • Format : broché
  • Editeur : Calmann Levy
  • Nombre de pages : 350
  • Prix : 19€90

Voici la 4ème de couverture :

A 96 ans, Doris habite seule à Stockholm. Elle n’a plus aucune famille si ce n’est une petite-nièce qui vit aux Etats-Unis. Son bien le plus précieux est un carnet d’adresses, qu’elle possède depuis 1928. Ce calepin rouge contient le souvenir des gens qu’elle a rencontré au fil de son existence, et dont elle a rayé les noms à mesure qu’ils ont quitté ce monde. De l’excentrique bourgeoise pour qui elle a travaillé enfant à l’amour de sa vie rencontré à Paris, de la veuve qui lui a appris l’anglais sur le bateau à New York au plus grand couturier français qui l’ont vu défiler, de l’artiste suédois devenu son confident à sa propre soeur, au destin douloureux, l’existence de Doris est une épopée romantique, tragique, et émouvante. Une histoire de famille et de transmission merveilleuse et bouleversante.

Mon avis :

Doris, à l’aube de sa mort, nous entraîne dans ses souvenirs par le biais des rencontres qu’elle a pu faire au cours de sa vie. Pour cela, elle dispose d’un petit carnet rouge qui contient le nom de toutes les personnes qu’elle a croisé au fil de son existence.

J’ai adoré le style d’écriture, où l’on navigue entre présent et passé au gré des anecdotes de Doris et des noms inscrits dans son carnet rouge. Doris cette femme de caractère, qui laisse en héritage à sa petite nièce tout ses souvenirs, nous raconte sa vie de son enfance à aujourd’hui grâce aux personnes qui ont compté pour elle, bonnes ou mauvaises, chacune aura joué un rôle pour faire d’elle la femme qu’elle est devenue.

Doris est une femme seule, qui n’a personne d’autre que sa petite nièce dans sa vie. Jenny qu’elle considère comme sa fille va découvrir au fil des pages, tout un côté de Doris qu’elle ne connaissait pas, de sa vie luxuriante à Paris, à ses déboires en tout genre, elle découvre le portrait d’une femme admirable, et forte pour qui la vie n’a pas toujours été facile mais qui a toujours eu un seul but retrouver Allan, son âme soeur.

Cet homme qu’elle a aimé dès le premier regard, cette homme avec qui la vie était plus douce, mais qui est parti du jour au lendemain sans lui expliquer pourquoi. Cet homme qu’elle retrouvera pour de nouveau le perdre, et si la vie avait été différente? et s’il n’était jamais parti? et si?.. tant de questions qui au crépuscule de sa vie la hante encore.

Quelle magnifique histoire que celle que nous compte Doris, l’histoire d’une vie, l’histoire d’un Amour inconditionnel. Ce livre est terriblement émouvant, Doris a eu une vie dense à la fois belle et tragique, elle a du faire face à de nombreuses pertes dans son entourage, en témoigne son petit carnet rouge, mais elle a vécu de grand bonheur également. Ces cartes postales, ces photos, et ces écrits sont un si bel héritage pour Jenny.

Cette dernière va l’accompagner jusqu’à la fin, et lui offrir le plus merveilleux des cadeaux d’adieu, la réponse à toutes ses questions. Cette approche de la fin de vie sur fond de transmission, et de partage est émouvante et l’émotion est au rendez vous.

En bref, foncez vous procurer ce livre, et surtout ( un extrait du livre qui m’a profondément touché)  » je vous souhaite assez de soleil pour illuminer vos jours, assez de pluie pour apprécier le soleil, assez de joie pour nourrir votre âme, assez de peine pour savoir profiter des petits plaisirs, assez de rencontres pour savoir dire adieu…. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s