Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin.

Ce livre traînait depuis quelques temps dans ma pile à lire, et sur les conseils avisés d’une amie, je l’ai sortie de mes étagères.

Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin aux éditions le Livre de Poche.

  • Format : poche
  • Editeur : Le livre de poche
  • Nombre de pages : 416
  • Prix : 7€90

Voici la 4 ème de couverture :

Faute de connaître son histoire, Justine, 21 ans, se passionne pour celle d’Hélène, pensionnaire, presque centenaire, de la maison de retraite où la jeune femme est aide-soignante. Sa vie est un roman : sa rencontre avec Lucien en 1933, leur amour, la guerre, le juif Simon planqué dans la cave, la trahison, la Gestapo, la déportation… Justine extorque peu à peu à la vieille dame de lourds secrets et finit par affronter ceux de sa propre famille.

Mon avis :

Alors, pour être franche, j’ai eu du mal a commencer cette histoire car j’avais lu le dernier livre de Valérie Perrin : Changer l’eau des fleurs, et malgré toutes les merveilleuses critiques qu’elle a reçu, je n’ai pas pu finir le livre. J’ai vraiment du mal avec l’écriture saccadé qu’elle emploie parfois, ces énumérations sans fin, sa façon de passer précipitamment d’un sujet à un autre, qui pour moi sont des figures de style plutôt réservées pour l’oral car à l’écrit on a tendance à s’y perdre. Après ceci n’est que mon ressenti personnel, il n’engage que moi.

J’ai donc commencé ce livre avec beaucoup de réticences, mais l’histoire de Justine me parlait un peu car son métier est le mien également et je l’ai commencé comme elle en maison de retraite. Les histoires de ces résidents, je les ai également entendu.

L’histoire est belle, les personnages bien qu’un peu trop nombreux à mon goût sont touchants. Les oubliés du dimanche c’est ainsi qu’on surnomme ces personnes âgées délaissées par leurs familles dans cette maison de retraite de Milly. Mais Justine les aime ces petits vieux, elle aime être avec eux quitte à faire encore et encore des heures supplémentaires juste pour les entendre lui conté leurs histoires.

L’histoire d’Hélène 93 ans est touchante, cette femme incroyable au destin si cruel, cette femme qui a vécu, vis et ne vivra jamais que pour Lucien l’homme qu’elle aime et que la guerre lui a arraché. Cette histoire, Justine nous la raconte au fil des pages, tantôt dans le présent, tantôt dans la passé. Un fil rouge qui nous tient en haleine jusqu’à la fin.

En bref, j’ai beaucoup aimé l’histoire que nous raconte Valérie Perrin, j’ai encore du mal avec sa façon d’écrire, mais le fond de l’histoire est assez fort pour me le faire oublier.

Une histoire touchante, pleine d’humanité et d’amour.

Je ne peux que vous le recommander.

Un commentaire sur “Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s